Reconnaître l’Etat palestinien : pierre angulaire de la paix

Au lendemain de l’élection présidentielle, le collectif « Trop, c’est trop ! » organise une réunion, à Paris, le jeudi 11 mai, pour demander au nouveau président de la République la reconnaissance rapide de l’Etat de Palestine et débattre des pressions nécessaires sur Israël.

Reconnaître l’Etat palestinien
pierre angulaire de la paix

19h30 – Ouverture par les organisateurs : Gilles Manceron, historien, au nom du collectif « Trop, c’est trop ! » ; Fabienne Messica, sociologue, au nom de la Ligue des droits de l’Homme ; Edgar Morin.

20h – Pour la reconnaissance par la France de l’Etat palestinien.

Table ronde animée par Dominique Vidal, journaliste au Monde diplomatique. Avec Jean-Paul Chagnollaud, professeur émérite des universités ; Elias Sanbar, ambassadeur de Palestine à l’UNESCO ; Pascal Boniface, directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques ; Yves Aubin de la Mésuzière, ambassadeur de France.

21h – Esther Benbassa, directrice d’études à l’EPHE (Sorbonne), sénatrice du Val-de-Marne, EELV ; Habiba Bigdade, maire adjointe de Nanterre, membre de « Socialistes pour la Paix »Débat.

21h30 – Quelles pressions sur Israël ? la suspension de l’accord d’association UE/Israël et autres pressions.

Table ronde animée par René Backmann, journaliste à Mediapart. Avec Monique Chemillier-Gendreau, professeure émérite de droit public et sciences politiques à l’université Paris Diderot ; Véronique De Keyser, ancienne député européenne, vice-présidente de la Coordination européenne des comités et associations pour la Palestine (CECP) ; Hala Abou-Hassira, première conseillère à l’ambassade de Palestine en France.

22h30 – Pascal Durand, député au Parlement européen, écologiste ; Patrick Le Hyaric, député au Parlement européen, Gauche unitaire européenne. Débat.

23h15 – Conclusion par les organisateurs : Véronique Nahoum-Grappe, anthropologue, EHESS, et Bernard Ravenel, historien, président d’honneur de l’Association France Palestine solidarité, au nom du collectif « Trop, c’est trop ! ».

*

inscription obligatoire par l’envoi d’un message avec nom et prénom à trop-cest-trop@laposte.net 

(les inscrits recevront une invitation avec l’adresse de la réunion)

Signer et faire connaître la pétition occupationpasdaccord.eu

Partager l'article :